La tentation du mur

Description

La tentation du mur: rencontre avec Massimo Recalcati

Jeudi 10 octobre | 19:00 heures | Piazza del Sole, Bellinzona

Sconfinare Festival 2024

l ne s'agit pas seulement de clôtures, de barbelés, de murs ou de douanes : il y a des frontières qui se trouvent à l'extérieur de nous et d'autres, en revanche, qui sont cachées en nous. Dans une période historique comme celle que nous vivons, marquée dans l'actualité quotidienne par un retour à des frontières de plus en plus enflammées, on ne peut s'empêcher de revenir à la manière dont les êtres humains ont toujours tracé des frontières. Des frontières faites pour être dépassées sur la poussée des désirs de liberté, de soif de connaissance ou de socialité, mais aussi des frontières-barrières, placées pour défendre sa propre sécurité ou pour protéger son propre périmètre de vie.

Ouverture d'un côté, fermeture de l'autre. Ou si l'on veut utiliser des symboles : la mer d'un côté, le mur de l'autre. Mais entre ces deux polarités, il y a aussi ces nombreux mondes intermédiaires où les frontières peuvent devenir poreuses, alimentant ce jeu d'échanges où l'autre devient le miroir de la création de notre identité. Aussi parce que, si d'un côté le durcissement de la frontière et l'excès d'appartenance conduisent à une claustrophobie faite de conformisme et d'uniformisation, de l'autre l'excès inverse d'une liberté sans limite risque de provoquer une rupture de toutes sortes de racines, la perte du sentiment d'identité, la désorientation, l'égarement, jusqu'au paroxysme de la perte de soi.

C'est pourquoi il devient essentiel de trouver des points d'équilibre qui puissent créer un lien entre la liberté et la responsabilité, entre l'histoire et l'avenir, entre la vie individuelle et la vie collective. Autant de frontières dans les frontières que nous ne pouvons qu'affronter ensemble, mais qui deviennent le témoignage plastique, s'il en était besoin, que nul ne peut être sauvé seul. Car si un mur peut faire se sentir chez soi, il est vrai aussi qu'une maison sans portes qui s'ouvrent n'est plus une maison, mais une forteresse qui efface les différences et ce ciment humain fondamental qu'est la solidarité.

La rencontre sera animée par Lorenzo Buccella, journaliste culturel à la RSI.

Massimo Recalcati

psychanalyste de renommée internationale, il dirige l'IRPA (Institut de recherche en psychanalyse appliquée) et a fondé en 2003 Jonas Onlus (Centre clinique psychanalytique pour les nouveaux symptômes). Il collabore avec La Repubblica et enseigne actuellement à l'IULM de Milan, ainsi qu'aux universités d'Urbino, de Lausanne, de Bergame, de Pavie et de Vérone. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, traduits en plusieurs langues. Ses dernières publications comprennent : La tentation du mur. Lezioni brevi per un lessico civile (Feltrinelli, 2021), La Legge della parola. Racines bibliques de la psychanalyse (2022 et 2023), With Clenched Fists. Psicoanalisi del mondo contemporaneo (Feltrinelli, 2023), Il silenzio della materia. La poetica del Muro di Antoni Tàpies (Marsilio Editore, 2024).

Lorenzo Buccella

est journaliste, critique de cinéma, auteur de poésie, de nouvelles et de textes de théâtre. Après diverses expériences dans différents journaux, il travaille depuis 2011 au fil d'actualité de la télévision suisse RSI en tant que rédacteur et présentateur. Depuis 2018, il est correspondant en Italie, toujours pour RSI. Depuis 2010, il est également responsable éditorial de PardoLive, le magazine et site web officiel du Festival du film de Locarno.

La tentation du mur: rencontre avec Massimo Recalcati

Jeudi 10 octobre | 19:00 heures | Piazza del Sole, Bellinzona

Sconfinare Festival 2024

l ne s'agit pas seulement de clôtures, de barbelés, de murs ou de douanes : il y a des frontières qui se trouvent à l'extérieur de nous et d'autres, en revanche, qui sont cachées en nous. Dans une période historique comme celle que nous vivons, marquée dans l'actualité quotidienne par un retour à des frontières de plus en plus enflammées, on ne peut s'empêcher de revenir à la manière dont les êtres humains ont toujours tracé des frontières. Des frontières faites pour être dépassées sur la poussée des désirs de liberté, de soif de connaissance ou de socialité, mais aussi des frontières-barrières, placées pour défendre sa propre sécurité ou pour protéger son propre périmètre de vie.

Ouverture d'un côté, fermeture de l'autre. Ou si l'on veut utiliser des symboles : la mer d'un côté, le mur de l'autre. Mais entre ces deux polarités, il y a aussi ces nombreux mondes intermédiaires où les frontières peuvent devenir poreuses, alimentant ce jeu d'échanges où l'autre devient le miroir de la création de notre identité. Aussi parce que, si d'un côté le durcissement de la frontière et l'excès d'appartenance conduisent à une claustrophobie faite de conformisme et d'uniformisation, de l'autre l'excès inverse d'une liberté sans limite risque de provoquer une rupture de toutes sortes de racines, la perte du sentiment d'identité, la désorientation, l'égarement, jusqu'au paroxysme de la perte de soi.

C'est pourquoi il devient essentiel de trouver des points d'équilibre qui puissent créer un lien entre la liberté et la responsabilité, entre l'histoire et l'avenir, entre la vie individuelle et la vie collective. Autant de frontières dans les frontières que nous ne pouvons qu'affronter ensemble, mais qui deviennent le témoignage plastique, s'il en était besoin, que nul ne peut être sauvé seul. Car si un mur peut faire se sentir chez soi, il est vrai aussi qu'une maison sans portes qui s'ouvrent n'est plus une maison, mais une forteresse qui efface les différences et ce ciment humain fondamental qu'est la solidarité.

La rencontre sera animée par Lorenzo Buccella, journaliste culturel à la RSI.

Massimo Recalcati

psychanalyste de renommée internationale, il dirige l'IRPA (Institut de recherche en psychanalyse appliquée) et a fondé en 2003 Jonas Onlus (Centre clinique psychanalytique pour les nouveaux symptômes). Il collabore avec La Repubblica et enseigne actuellement à l'IULM de Milan, ainsi qu'aux universités d'Urbino, de Lausanne, de Bergame, de Pavie et de Vérone. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, traduits en plusieurs langues. Ses dernières publications comprennent : La tentation du mur. Lezioni brevi per un lessico civile (Feltrinelli, 2021), La Legge della parola. Racines bibliques de la psychanalyse (2022 et 2023), With Clenched Fists. Psicoanalisi del mondo contemporaneo (Feltrinelli, 2023), Il silenzio della materia. La poetica del Muro di Antoni Tàpies (Marsilio Editore, 2024).

Lorenzo Buccella

est journaliste, critique de cinéma, auteur de poésie, de nouvelles et de textes de théâtre. Après diverses expériences dans différents journaux, il travaille depuis 2011 au fil d'actualité de la télévision suisse RSI en tant que rédacteur et présentateur. Depuis 2018, il est correspondant en Italie, toujours pour RSI. Depuis 2010, il est également responsable éditorial de PardoLive, le magazine et site web officiel du Festival du film de Locarno.

Durée

Les invités y passent généralement des 1 Stunde.

Event Information

10.10.2024
Bellinzona

Heures d'ouverture

Pas d'information pour ce jour
Localisation
EXTERNAL_SPLITTING_BEGIN EXTERNAL_SPLITTING_END