Paris

Description

Paris. Monologue théâtral de et avec Jacopo Veneziani

Vendredi 11 octobre | 20.45 heures | Piazza del Sole, Bellinzona

Sconfinare Festival 2024

Quelle alchimie a permis à Paris, à un moment donné de son histoire, de devenir un pôle d'attraction pour les intellectuels, les écrivains, les musiciens et les artistes du monde entier ? Qu'est-ce qui lui a permis de devenir l'épicentre de l'art mondial, dans un tissu dense de rencontres et de passages, de rivalités profondes et de collaborations fortuites ? Bref, qu'est-ce qui en a fait, comme l'a écrit Gertrude Stein, le lieu "où il faut être pour être libre" ?

Avec Jacopo Veneziani, jeune historien de l'art et vulgarisateur, nous ferons un voyage dans le temps pour nous plonger dans l'époque des avant-gardes et des ateliers déglingués de Montmartre, qui ont vu naître les couleurs flamboyantes de Matisse, les formes décomposées de Picasso et les figures allongées de Modigliani. Pendant la Première Guerre mondiale, nous observerons la prolifération de l'art dans des lieux clandestins, ouverts toute la nuit malgré le couvre-feu. Nous réapparaîtrons au moment de la paix et assisterons à un dîner mémorable à l'hôtel Majestic où, pour la première et unique fois, Igor Stravinsky, Pablo Picasso, Serge Diaghilev, James Joyce et Marcel Proust se retrouvent autour d'une même table.

En 1940, dans un Paris libre et sans scrupules, refuge de ceux qui fuient l'Allemagne hitlérienne, nous allons vivre un cauchemar : l'occupation nazie. Nous nous faufilerons dans les ateliers des artistes qui ont choisi de rester, nous jetterons un coup d'œil dans les musées, occupés à documenter les vols d'œuvres par les Allemands, et nous nous assiérons au Café de Flore, où Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir ont donné vie à cet existentialisme dont Alberto Giacometti a capturé l'essence dans ses figures sans grâce et allongées.

Jacopo Veneziani

Historien de l'art et vulgarisateur, il a vécu huit ans à Paris, où il a obtenu un doctorat en histoire de l'art à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En 2020, il publie #Divulgo. Les histoires de l'histoire de l'art, en 2021 Symétries. Observer l'art d'hier avec le regard d'aujourd'hui et en 2023 La Grande Paris. 1900-1920 : l'âge d'or de l'art moderne. Pendant trois ans, il a tenu une chronique hebdomadaire sur l'histoire de l'art dans l'émission "Le parole della settimana" (Rai3) et est maintenant un invité régulier de l'émission "In altre parole" (La 7) animée par Massimo Gramellini. Il enseigne "Communiquer l'art" à l'université IULM de Milan et est président de la galerie Ricci Oddi (Piacenza).

Genre : exposition d'art contemporain

Durée : 1 heure et 30 minutes, sans entracte

Texte : Jacopo Veneziani et Nicoletta Lazzari

Scénographie et peinture en direct : Gabriele Pino

Musique : Antonio Rimedio

Mise en scène : Pietro Grandi

Production : Corvino Produzioni en accord avec l'Agence Littéraire Italienne

Paris. Monologue théâtral de et avec Jacopo Veneziani

Vendredi 11 octobre | 20.45 heures | Piazza del Sole, Bellinzona

Sconfinare Festival 2024

Quelle alchimie a permis à Paris, à un moment donné de son histoire, de devenir un pôle d'attraction pour les intellectuels, les écrivains, les musiciens et les artistes du monde entier ? Qu'est-ce qui lui a permis de devenir l'épicentre de l'art mondial, dans un tissu dense de rencontres et de passages, de rivalités profondes et de collaborations fortuites ? Bref, qu'est-ce qui en a fait, comme l'a écrit Gertrude Stein, le lieu "où il faut être pour être libre" ?

Avec Jacopo Veneziani, jeune historien de l'art et vulgarisateur, nous ferons un voyage dans le temps pour nous plonger dans l'époque des avant-gardes et des ateliers déglingués de Montmartre, qui ont vu naître les couleurs flamboyantes de Matisse, les formes décomposées de Picasso et les figures allongées de Modigliani. Pendant la Première Guerre mondiale, nous observerons la prolifération de l'art dans des lieux clandestins, ouverts toute la nuit malgré le couvre-feu. Nous réapparaîtrons au moment de la paix et assisterons à un dîner mémorable à l'hôtel Majestic où, pour la première et unique fois, Igor Stravinsky, Pablo Picasso, Serge Diaghilev, James Joyce et Marcel Proust se retrouvent autour d'une même table.

En 1940, dans un Paris libre et sans scrupules, refuge de ceux qui fuient l'Allemagne hitlérienne, nous allons vivre un cauchemar : l'occupation nazie. Nous nous faufilerons dans les ateliers des artistes qui ont choisi de rester, nous jetterons un coup d'œil dans les musées, occupés à documenter les vols d'œuvres par les Allemands, et nous nous assiérons au Café de Flore, où Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir ont donné vie à cet existentialisme dont Alberto Giacometti a capturé l'essence dans ses figures sans grâce et allongées.

Jacopo Veneziani

Historien de l'art et vulgarisateur, il a vécu huit ans à Paris, où il a obtenu un doctorat en histoire de l'art à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. En 2020, il publie #Divulgo. Les histoires de l'histoire de l'art, en 2021 Symétries. Observer l'art d'hier avec le regard d'aujourd'hui et en 2023 La Grande Paris. 1900-1920 : l'âge d'or de l'art moderne. Pendant trois ans, il a tenu une chronique hebdomadaire sur l'histoire de l'art dans l'émission "Le parole della settimana" (Rai3) et est maintenant un invité régulier de l'émission "In altre parole" (La 7) animée par Massimo Gramellini. Il enseigne "Communiquer l'art" à l'université IULM de Milan et est président de la galerie Ricci Oddi (Piacenza).

Genre : exposition d'art contemporain

Durée : 1 heure et 30 minutes, sans entracte

Texte : Jacopo Veneziani et Nicoletta Lazzari

Scénographie et peinture en direct : Gabriele Pino

Musique : Antonio Rimedio

Mise en scène : Pietro Grandi

Production : Corvino Produzioni en accord avec l'Agence Littéraire Italienne

Durée

Les invités y passent généralement des 1.5 heures.

Heures d'ouverture

Pas d'information pour ce jour
Localisation
EXTERNAL_SPLITTING_BEGIN EXTERNAL_SPLITTING_END